• Boulevard du 30 juin, Kinshasa - MONUSCO/Myriam Asmani (CC BY 2.0)
Boulevard du 30 juin, Kinshasa - MONUSCO/Myriam Asmani (CC BY 2.0)

La Fédération Wallonie-Bruxelles veut participer à Kin Bopeto04/10/2019

A l’occasion de son discours du 27 septembre (Fête de la FWB), Kathryn Brahy, Déléguée générale Wallonie-Bruxelles en RDC, a annoncé que la Fédération Wallonie-Bruxelles souhaite participer « activement » à la réussite de la campagne Kin Bopeto.

 

Un programme d’une ampleur jamais connue

Le programme « Kin Bopeto » (qui signifie en Lingala « Kinshasa-Propreté ») est destiné à assainir la ville de Kinshasa. C’est un programme financé à hauteur de 363 millions d’euros (20% du budget de la ville) et qui va mobiliser toute la population. C’est aussi une flotte de de 300 camions qui a été mobilisée pour cette occasion. Ce programme a été lancé par Gentiny Ngobila, le gouverneur de Kinshasa.
La tâche est conséquente car de nombreuses épaves de véhicules abandonnés jonchent certaines artères de la ville. Tous les jours Kinshasa produit plus de 9000 tonnes de déchets. Hormis les moyens techniques et budgétaires consacrés, la mobilisation de toute la population est essentielle à la réussite de l’opération.

 

Un engagement plus qu’un discours

« Nous pensons sincèrement qu'il y a, ici et maintenant, une occasion unique d'améliorer la vie des Congolaises et des Congolais qui sont comme nous le savons tous en très grande souffrance. Modestement nous sommes à disposition. Saisissons tous ensemble cette chance ! Comme on le dit si joliment chez vous, nous sommes là et on est ensemble », a précisé Kathryn Brahy.
Dans d’autres secteurs, elle a ajouté qu’avec l'agence de coopération de Wallonie-Bruxelles, l'APEFE,  l'Agence Wallonne à l'Exportation, les universités et les entreprises wallonnes, la coordination est souhaitée avec tous leurs partenaires congolais et tous les acteurs. Cela représente de nombreuses opportunités dans les secteurs de l'agriculture, de la pisciculture, de l’eau, de l’électricité, de l’aide à la jeunesse et des médias. Mais cette coopération porte également sur l’appui à la décentralisation et pour une amélioration des conditions de vie des Congolaises et des Congolais.

 

Une dimension culturelle importante

Elle a souligné également les efforts qui sont faits pour l'inscription de la rumba congolaise sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité : « Nous nous battons pour soutenir davantage, parce qu'elles en valent vraiment la peine, les multiples et riches initiatives des opérateurs culturels congolais ».    

 

De la santé et des perspectives

Elle a annoncé pour l’année prochaine la signature d'un nouveau programme de travail en commission mixte, la venue des mutuelles pour accompagner « la mise en place d'une véritable couverture santé et une mission économique de nos entrepreneurs, que je sens de plus en plus motivés ». Kathryn Brahy a salué « la belle visite de Monsieur le Président la République en Belgique la semaine dernière » et a noté que les deux pays sont  « bien repartis» et ainsi, « de belles et nouvelles perspectives s'ouvrent devant nous au bénéfice des populations congolaise et belge ».

 

Rappelons que la Wallonie participe à la préparation des Jeux de la Francophonie qui seront organisés à Kinshasa en juillet 2021.

 

Ce 27 septembre, Wallonie-Bruxelles réaffirme sa présence importante à Kinshasa et met à l’honneur les perspectives enthousiasmantes que les bonnes relations entre la RDC et la Belgique nous laissent présager.